Financer un hébergement en maison de retraite

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Financer un hébergement en maison de retraite

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Une pension de retraite ne suffit pas toujours pour couvrir le coût d'un hébergement réservé aux personnes âgées. Il faut donc parfois se tourner vers les aides accordées par l'État ainsi que les collectivités territoriales.

À noter également que les descendants ont le devoir d'assister financièrement leurs ascendants.

Voici les différents moyens de financer un hébergement en maison de retraite.

1. Obtenez des aides de l'État

L'aide personnalisée au logement

L'APL est disponible aux personnes âgées résidant dans une maison de retraite conventionnée par la caisse d'allocations familiales (CAF), et est déterminée en fonction de divers facteurs, dont les revenus du résident, la situation de l'établissement hébergeant ainsi que le montant du loyer.

Les demandes doivent être adressées à la caisse d'allocations familiales du lieu de résidence de la personne âgée concernée.

Consulter la fiche pratique Ooreka

L'allocation de logement social

Elle entre en jeu lorsqu'il n'est pas possible de percevoir une aide personnalisée au logement, notamment lorsque la maison de retraite convoitée n'est pas conventionnée par la caisse d'allocations familiales.

Les conditions relatives à la détermination du montant de l'aide sont les mêmes que dans le cadre d'une APL.

2. Obtenez des aides des descendants

Il s'agit d'une obligation.

En effet, la loi contraint les descendants à aider financièrement leurs ascendants en fonction des moyens de chacun, notamment s'ils sont démunis c'est-à-dire à partir du moment où la personne concernée perçoit des revenus inférieurs à 8 908 € par an si elle est seule, ou 14 182 € pour un couple.

Décidez à l'amiable qui paye quoi

Il est préférable que les enfants, petits-enfants mais également les époux de ces derniers se réunissent afin de mettre leurs moyens en commun pour compenser ce que la retraite de la personne âgée concernée ne permet pas de payer.

En cas de désaccord entre descendants

L'un des descendants ou la personne âgée elle-même peut contacter le juge des affaires familiales auprès du tribunal de grande instance (TGI) dont dépend la résidence de la personne âgée.

Le tribunal prend alors le dossier en main et détermine la participation de chacun au paiement du loyer de la maison de retraite.

3. Demandez les aides du conseil général

Le centre communal d'action sociale est une administration prenant en charge le dossier du demandeur afin de le transmettre au président du conseil général.

Le but est d'obtenir une allocation personnalisée d'autonomie (APA) ou toute autre aide sociale qui sera versée directement à la maison de retraite.

Il convient donc de s'adresser au centre communal d'action sociale le plus proche de l'actuel lieu de résidence de la personne âgée.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Maison de retraite

Maison de retraite : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de maison de retraite
  • Des conseils pour trouver et financer sa maison de retraite
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Budget et aides

Sommaire